vendredi 11 octobre 2013

Mes séminaires historiques de Tunis avec comme invités Si Mustapha El Fillali Mohamed Marzouki et partenariat avec Tunisie verte

Mes séminaires historiques de Tunis avec comme invités  l'ex ministre Si Mustapha El Fillali  et le professeur  Mohamed Marzouki  avec d'autres maghrébins pour consolider l'union du Grand Maghreb par les actions du Forum Maghrébin pour l'Environnement et le Développement ONG dotée de statut auprès de L'ECOSOC des Nations Unies
EN 2004 j'ai établi un partenariat avec Abdelkader ZITOUNI et Feu Ben Frej   voirlors de mon passage à Gamarth pour la création d'un réseau méditerranéen pour l'environnement et le développement financé par l ' UE et qui coïncidait comme par hasard à une campagne électorale pour son timing

Exaspérée par l'exploitation des participants réduits à des propagandistes j'avais refusé de passer à la télévision et j'ai demandé à Adel Azzabi d ' appeler les écologistes tunisiens .
Une fois sur place j'ai rédigé avec eux un protocole en tant que membre fondateur de la Global greens 2001 et membre coordonnateur de la première fédération des Verts africains ACTUELLEMENT remplacée par la FEVA DONT JE SUIS MEMBRE FONDATEUR ce qui énerva certains. voir document scanné  joint


Les yeux du cyclône forts puissants en 2004 ont suivi notre réunion parallèle avec le parti TUNISIE Verte à la suite de laquelle on me subtilisa mes dossiers et mes livres par un tour de kleptomanie d experts qui me firent pousser des hurlements vite apaisés heureusement par une amie qui a tenu à m' indiquér que mes dossiers se trouvaient avec le chauffeur dans la voiture du Ministre Melika
J'ai couru en ouvrant la porte de la voiture en marche et j'ai réusssi à récupérer mes documents et surtout la liste des membres tunisiens de notre ONG le Forum maghrébin pour l'environnement créée à Rabat en 1989 ONG créée à Rabat par des personnalités libres du Maghreb
Ce geste de subtilisation de mes documents me rappella la scène vécue lors du sommet de Rio 92 auquel j'avais participé avec ma délégation du FMED rejointe par un tunisien du nom de Monsieur Zaouch
Lors de son discours en plénière à Rio le ministre tunisien de l'environnement Jballi avait une mine cadavérique et il bafoua à maintes reprises et ses propos étaient inaudibles. Pour avoir le texte je me suis approchée de Bawandi et de la délégation officelle de Tunisie conduite par Mehdi Melika qui m'apprit jubilant que le ministre Jeballi a été destitué par le Président juste avant de monter sur le Podium et que lui venait d'être nommé Ministre

Désarçonnée par cette manière cavalière du pouvoir Benali j'ai couru vers la Délégation marocaine en disant que moi je refusais de devenir ministre comme proposé par Basri et que je voulais seulement créer le parti des Verts à mon retour au Maroc
Quel cynisme pour le timing de cette décision qui devait être un avertissement des pratiques déloyales pour les autres par la suite comme pour le cas du vol des listes de notre forum en cet Octobre 2004
J'ai quitté les lieux avec Zitouni ef feu Ben Frej dans la voiture de Azzabi pour me plonger dan le odeurs de la Médina avec les dossier du FMED et des Verts à la main refusant de les laisser dans le coffre de la voiture

Avec cette ONG le FMED auparavent j'avais organisé plusieurs séminaires souvent perturbés par des tentatives de récupération au Maroc et notamment en Tunisie dont l'un tenu à l'hôtel des Diplomates en 1991 sous le thème : La variable droits de l 'homme et Paix et son incidence sur le développement et l'environnement au Maghreb

L
a Fondation allemande qui avait payé les études en Tunisie
d 'un groupe d'africains dont j'étais la seule femme avait financé ce séminaire pour le FMED car beaucoup de maghrébins appuyaient sans réserves nos actions

La présence du docteur Mohamed Merzouki et de Si Mustapha El Fillali à mes côtés sur le Podium provoqua la colère des ministres de Ben Ali et la joie de tous les autres dont les membres de l 'association des femmes démocrates . des mauritaniens des libyens et des marocains dont feu Driss Benali l'économiste
Pour ce séiminare j'avais tenu à inviter l'opposition le professeur Mohamed Marzouki président à l'époque de la ligue des Droits de L'homme en Tunisie qui a remplacé à la dernière minute un avocat célèbre marocain qui dirigeait le journal de son parti et qui allait devenir premier mnistre durant l'alternance au Maroc et qui n'a jamais fait un geste pour les Verts du Maroc préférant se taire chaque fois que je lui présentais les doléances écrites pour la reconnaissance de notre Parti des Verts Maroc pour le Développement
J ai surnommé par la suite ce premier ministre de l'alternance la Momie parlante car lors de notre congrès des Verts alors que nous étiions intimidés et iinterpellés à Mohamedia et contraints à réaliser debout les objectifs de notre congrès 92 Il avait tenu à me dire sciemment au téléphone :" Vous les écologistes vous êtes durs et vous ne voulez pas courbés l'échine"

C'était un coup de poignard en plus d'autres de ceux qui me reprochaient de ne pas accepter à maintes reprises le poste proposé de ministre de l'environnement avant le sommet de Rio 92 durant lequel j'ai tenu à informer de ma détermination de créer le parti de Verts au Maroc car choquée de la manière dont fût remercié au Brésil le ministre tunisien de l'environnement Jebbali

Les acquis de la révolution tunisienne ne doivent pas être récupérés comme les révolutions de nos indépendances




La création et le congrès des Verts Maroc en 92 pertubé par des interpellations voir Vidéo




La gauche verte ou les écolos de service déchus moralement


La Gauche Verte n’est sans plus ni moins que l’histoire des aigris : une formation initiée par les déçus repentis 
http://lesvertsmaroc-lesvertsmaroc.blogspot.com/2010/02/la-gauche-verte-ou-les-ecolos-de.html





Fatima Alaoui
in le printemps n'est pas marocain

Aucun commentaire:

Publier un commentaire