lundi 19 mars 2012

Maroc La lutte des femmes récupérée par des stratèges comme toutes les causes

Maroc La lutte des femmes récupérée par des stratèges comme toutes les causes
par Fatima Alaoui première femme élue secrétaire général d'un parti politique
première femme élue secrétaire général d'un parti politique le parti des verts Pour le développement

Maroc:PROJETS ET CAMPAGNES les bases du Parti des VERTS retour au couffin gender approche 

La lutte des femmes c’est une lutte pour le pouvoir démocratique égalitaire au Maroc et comme toutes les luttes elle a toujours été récupérée par des opportunistes stratèges 
On nomme toujours au Maroc des personnes qui ne maîtrisent pas les tenants et aboutissants des causes et on récupère toutes les causes et toutes les luttes 
Auparavant aussi on a voulu surfer sur la cause féminine en choisissant et en nommant des femmes non féministes aux postes ministériels et on a marginalisé les vraies militantes
Seulement c’est une honte non bue en plus avec la nomination en 2012 d’une seule femme ministre, nous sommes arrivés à moins trois en dessous de zéro (référence faite au livre« Parties de rien, arrivées à zéro de Fatima Alaoui paru en 1996 »). . 


Il ne faut pas s’attendre à autre chose de la part d’un gouvernement composite qui s’est fait sur le dos des femmes 

Les deux formations qui ont joué depuis 1996 sur la cause féminine sont le Parti justice et développement PJD et le Parti pour le progrès et le socialisme PPS 

Nous rappelons aux démocrates que le PJD a marché et a surfé à Casa sur le plan d’intégration de la femme au développement et le PPS a fait la marche de Rabat pour présenter autre chose que ce qui a été présenté et adopté à la conférence internationale de Pékin. voir mon discours du 13 Septembre 95 à Pékin et les recommandations des réunions organisées sur les approches Genre Gender par le comité des femmes pour le développement et l’agence de recherches pour les femmes à Rabat en 1995 et auxquelles nous avions tenu à faire participer toutes les militantes et surtout celles des partis de gauche et de droite 
En 1995 les femmes étaient unies pour notre lancement à partir de Rabat de la Campagne Gender approche au centre des Nations unies CINU de Rabat présentée comme innovation marocaine lors d’une communication applaudie à Pékin 95 au nom de l’Agence de Recherches voir document de la conférence mondiale des femmes des Nations unies discours de Fatima Alaoui à Pékin http://www.un.org/esa/gopher-data/c...

Nous avons milité en faveur de l’approche genre pour justement ne pas tomber dans ce genre de situation. Le plan d’intégration de la femme dans le développement adopté à Pékin a capoté car Said Saadi et compagnie ont introduit la religion.que nous avons éludée en contournant l’influence et les lobbys de la sainte alliance du Rabbin avec le Mufti et le prêtre à Pékin

On nomme toujours au Maroc des personnes qui ne maîtrisent pas les tenants et aboutissants des causes et surtout la cause féminine. Said Saadi par exemple était un économiste et lors de notre rencontre à Addis Abeba 1996 il était nouvellement imbu par le pouvoir comme certaines qui occupent encore des postes au sein des instances 
>Par ailleurs, le problème au Maroc est que les stratèges opportunistes ne savent pas respecter les personnes qui ont milité ou bien seulement dire merci. Alors ils créent des copies qui ne valent pas l’original dans tous les domaines et surtout politiques car ces personnes dociles et vénales
courbent l’échine et écartent les formations politiques originales et les compétences comme en ce moment
Le mouvement du 20 février a les mêmes problèmes que les femmes, car tout le monde veut surfer sur sa vagu
« Je suis sortie manifester le 20 Février2011 pour l’égalité des chances comme seul secrétaire général d’un parti politique à Rabat mais présente comme ANALYSTE Politique le 20 Mars j’ai vu de mes propres yeux la versatilité des partis au Maroc. Beaucoup ont retourné leurs vestes. Pour s’en convaincre, il suffit de voir les vidéos. » 
Et je précise encore en 2012 que la cause de la femme est une lutte pour le pouvoir et il faut savoir comment travailler au Maroc. 
Même si on compense par la nomination de femmes dans les cabinets ministériels, un cabinard n’a pas de réel pouvoir de décision.

Il faut rendre justice aux femmes et le problème réside là. et ne plus marginaliser la seule formation créée par une femme depuis 1992 qui prône réellement l’égalité des chanceshttp://perso.menara.ma/ lesvertsmaroc/ 

Les partis sont des forteresses gardées. C’est pour cela que nous lancé le jour même des élections de 2011 des coopératives politiques car les partis se battent entre eux déjà pour les postes de décision.

Repères de la lutte des femmes au Maroc 
La cause féminine a toujours été victime de calculs politiques et nous subissons depuis 1992 leur Diktat
http://perso.menara.ma/ lesvertsmaroc/
Au Maroc on récupère toutes les causes On a voulu surfer sur la cause féminine en choisissant auparavant aussi et en nommant des femmes non féministes aux postes ministériels et en persécutant les féministes 
La cause de la femme est une lutte pour le pouvoir et il faut savoir comment travailler
Le pouvoir n’est pas facile à atteindre au Maroc. 
Avec la nomination d’une femme ministre seulement, nous sommes arrivés à moins trois en dessous de zéro référence au livre « Parties de rien, arrivées à zéro paru en 1996 »). 

http://agenceariffinformationformation.blogspot.com/

http://lesvertsmaroc-lesvertsmaroc.... Discours de Pékinhttp://www.un.org/esa/gopher-data/c... http://www.blogger.com/post-edit.g?... Parties de rien arrivées à Zéro1996 L’arbre sans racine1982 http://lesvertsmaroc-lesvertsmaroc.... 

http://agenceariffinformationformation.blogspot.com/2012/11/printemps-arabe-devenu-hiver-arabe.html
http://lesvertsmaroc-lesvertsmaroc...

http://agenceariffinformationformation.blogspot.com/2012/11/printemps-arabe-devenu-hiver-arabe.html

de : Fatima Alaoui les verts Maroc l’orginal

http://perso.menara.ma/~lesvertsmaroc/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire